Cent ans dans les champs

Je fais régulièrement le trajet de Paris vers le Gers où la Langue Ecarlate a désormais pris ses quartiers. Ce voyage est long, très long parfois, et la distance n’est pas seulement kilométrique : un monde sépare ces deux lieux et l’on dirait que le train roule sur un fossé qui perdurerait entre ville et campagne.
J’ai pris toute la mesure de cet écart lorsque j’ai rencontré des retraités agricoles pour le tournage du film « Les coteaux du Gers ». J’ai alors découvert qu’une véritable révolution avait eu lieu dans le travail des champs à partir de l’immédiat après-guerre, une révolution silencieuse. Et je n’ai pu m’empêcher de penser à ce proverbe africain dont parle E.Galeano dans son « Livre des étreintes » sur les lions qui n’ont pas d’historiens…
Les retraités que j’ai rencontrés racontaient quel bouleversement fût le passage de la traction animale à la mécanisation. Lors de la présentation du film pour l’évènement « La vie rurale » et des débats qui ont prolongé la projection, j’ai constaté que nous étions à présent à un nouveau tournant : celui où les cultures sont supervisées par satellite et vendues avant récolte. Nous sommes entrés dans une ère de « quasi-virtualisation » des pratiques agricoles. Autant dire un autre monde….
Peut-être parce que la tradition orale continue d’être la règle et que les auteurs sont encore trop peu nombreux à se pencher sur les questions qui habitent ces territoires ; le monde agricole reste un parent pauvre de la culture qui a, depuis longtemps, établit ses quartiers en ville, légitime lieu de croisements de toutes les influences.
Pourtant s’il est un avenir qui nous concerne tous, sans distinction, c’est bien celui de l’agriculture. Et les citadins, de plus en plus préoccupés de l’origine et des modes de culture des produits qu’ils consomment, en ont d’ailleurs pris toute la mesure.
Mue par ces réflexions, j’ai pensé qu’il serait peut-être utile d’inventer un spectacle qui puisse faire office de pont au-dessus du fossé…tout simplement.
H.Mathon

 

 

 

Téléchargez le dossier 100 ans dans les champs